1. Tu ne feras jamais de prescription de ton bureau sans prévenir l’infirmier(ère) dans les 15 secondes qui suivent.
  2. Quand ton tube est précieux (épiglottite aiguë par exemple) , tu prescris : une cascade, une sédation et des contentions.
  3. Parler de la mort ne fait pas mourir…
  4. … mais la singer risque de te faire frémir.
  5. C’est fou de constater à quel point tu retiens ta respiration, les yeux braqués sur le scope quand tu attends les premières courbes d’EtCO₂ après ton intubation Cormack 3 ou 4.
  6. D’ailleurs, ton EtCO₂ fonctionne toujours et ne tombe jamais en panne. Si tu n’as pas de courbe, c’est que tu est dans le mauvais trou!!! (Applicable en particulier au pré-hospitalier).
  7. Quand ta garde aura été difficile et longue, tu diras à ta relève te demandant comment tu vas : “je suis en soins pal, pousse la morphine”…
  8. Quand l’infirmier(ière) te demande : “Mais où on va avec ce patient, là?”, tu sais parfaitement que la réponse ne sera jamais : “À la plage!!!”.
  9. Tu es toujours étonné de t’astreindre à prendre une voix claire, nette et parfaitement intelligible quand on t’appelle à 6 heures du matin alors que tu sais parfaitement que ton interlocuteur sait que tu étais en train de dormir.
  10. Mais rien ne t’énerve plus quand ce même interlocuteur te dit : »Je te réveille? » alors que tu as pris ta voix la plus claire, nette et intelligible.

Laisser un commentaire